Photo Gregor
 
TROIS ESSAIS SUR LES AGENCES DE NOTATION. Procyclicité et Influence de la notation sur les marchés européens entre 2001 et 2012 PRINT
Auteur(s) : S. DESSERTINE
Thése de l'université Paris I Panthéon Sorbonne : 08/11/2013 - IAE de paris, salle du Conseil, 14h
Sous la direction de : CABY Jérôme
Jury : M. Mohammed ABDELLAOUI, Mme Véronique BESSIERE, M. Jérôme CABY, M. Eric LAMARQUE, M. Eric PAGET-BLANC, M. Philippe RAIMBOURG
Résumé / Abstract :

Ce corpus de thèse a pour thème général la procyclicité et l?influence de la notation sur les marchés européens entre 2001 et 2012 et est composé de trois travaux de recherche distincts. L?existence d?un changement de régime identifié en janvier 2008 sur les marchés européens permet de tester l?occurrence d?une modification des comportements vis à vis de la notation, en analyser les raisons et en mesurer les conséquences. Le premier groupe de résultats provient d?une étude d?événement menée à partir des modifications de la notation (dégradation ou augmentation de la note), et portant sur la valeur des actions dans les différents marchés européens. Le changement de régime a des conséquences significatives : après 2008, il apparaît que changements de notes ont bien un effet procyclique sur les cours ; cet effet est analysé en fonction des caractéristiques spécifiques des structures notées. Le deuxième groupe de résultat est issu de l?étude d?une double dégradation importante : la perte du AAA par la France pendant l?année 2012, d?abord par S&P puis par Moody?s. L?impact est mesuré par différents outils portant cette fois sur la valeur des dettes émises par l?état français. Les résultats sont très significatifs : l?information fournie par le changement de note est bien un facteur fondamental de la valorisation de la dette souveraine par les marchés, entraînant un réel effet de contagion d?un pays à l?autre. Néanmoins, il apparaît bien que si le changement de note est un événement significatif, la réalité qu?il représente était intégrée par les marchés, le changement de note constituant une sorte de « stabilisateur de marchés ». Le troisième groupe de résultats concerne l?interrelation entre les modifications des consensus d?analystes financiers et celle des notations. A nouveau, une évolution très sensible est mise en évidence après le changement de régime de 2008. Dans les circonstances de crise, la dégradation est amplifiée par le relai des consensus d?analystes, il est possible de parler d?un véritable Cliff effect (effet de falaise), marquant le caractère moutonnier (herding behavior) des marchés en période de forte tension, donc privilégiant les logiques d?aversion au risque.

*-*-*

Procyclicality and influence of the ratings over the European markets between 2001 and 2012.

This research work studies ratings? procyclicality and influence over European financial markets between 2001 and 2012. It comprises three different research papers. We use the structural change in the European markets identified in January 2008 to test the occurrence of behavioral changes with respect to the ratings? changes, and analyze the causes and consequences of such changes. The first set of results stems from multiple event studies based on ratings? changes (downgrade or upgrade) and focusing on shares? value in different European markets. We find that the structural change has significant consequences on European financial markets as it appears that after 2008 rating changes have a procyclical effect on stock prices, which scope varies depending on the specific characteristics of the rated structures. The second set of results is based on the study of a major double downgrade: the French loss of the triple A in 2012, first by S & P followed closely by Moody's. To measure the impact of the double downgrade, we use different tools focusing on the sovereign debt value issued by the French government. The results are very significant as it results that the information provided by the rating change is a fundamental factor for sovereign debt?s valuation by financial markets, its change can trigger contagion effect to third countries. However, it appears that although the rating change is a significant event, in fact the markets had already incorporated the information. The rating change therefore constitutes a kind of "markets stabilizer". The third set of results examines the interaction between changes in analysts' consensus and rating changes. Again, we observe a very significant evolution after the structural change in 2008. In times of crisis, the downgrade is amplified by a strong consensus? variations amongst financial analysts. This results in a cliff effect, evidencing the herding character of markets during periods of market stress, therefore encouraging risk adverse behaviors



Mots-clés / Keywords :  Agences de notation; changement de régime; procyclicité; tests de Granger; dette souveraine; analystes financiers; marchés européens; études d?événements; crise financière ; Credit rating agency; structural change; procyclicality; Granger tests; sovereign debt; financial analysts; European markets; events study; financial crisis;

Citer cette référence :
S. DESSERTINE (2013), "TROIS ESSAIS SUR LES AGENCES DE NOTATION. Procyclicité et Influence de la notation sur les marchés européens entre 2001 et 2012", Thèse de doctorat de l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, France