ataköy escort,kurtköy escort,ankara escort,ümraniye escort,etiler escort,ankara escort,beylikdüzü escort,beylikdüzü escort,şirinevler escort,şişli escort,pendik escort,ankara escort,pendik escort,
epoksi zemin kaplama,bariyer,mantar bariyer istabul,epoksi,l koltuk takımı,nice türkiye,bft ,elektronik sigara pili,evden eve nakliyat,Kurumsal seo,gebze evden eve nakliyat,nice türkiye,otomatik kepenk,Dış cephe mantolama,otomasyon sistemleri,
maltepe escort,ateşehir escort,kartal escort,pendik escort,kurtköy escort,

rus escort tall escorts

L’axe “Restructurations”
Photo Gregor
 
L’axe “Restructurations” PRINT

Projet scientifique

Responsable scientifique : GERALDINE SCHMIDT


Les travaux de l’axe « restructurations » partent d’un constat de paradoxe entre, d’une part, l’ampleur et la diversité du phénomène des pratiques de restructurations et, d’autre part, la relative rareté des travaux académiques qui lui sont consacrés, avec pour corollaire une sous-théorisation du champ de recherche.

Les recherches menées au sein de cet axe au GREGOR partagent une conception commune des restructurations : elles mettent en question la légitimité des décisions et pratiques de restructurations ; elles entendent analyser la multiplicité des acteurs concernés par les restructurations, ainsi que leurs interactions ; et elles appréhendent la décision de restructuration comme le résultat émergeant d’un processus évolutif.

Les différents travaux réalisés ou en projet se focalisent sur trois dimensions de la problématiques des restructrations : la décision tout d’abord (les déterminants ou motivations, les logiques sous-jacentes, les effets mimétiques, etc.) ; le processus de mise en œuvre ensuite (l’appareillage juridique, la négociation collective, le rôle des différents acteurs, la dimension territoriale, etc.) : les effets enfin (en termes de performances boursières et performances économiques, en termes individuels, notamment sur les « survivants », en termes d’apprentissage et de compétences, de responsabilité sociale, etc.). Pour aborder ces problématiques, plusieurs grands cadres théoriques sont mobilisés : la théorie néo-institutionnaliste, la théorie des parties prenantes, les théories de la négociation et les théories psycho-sociologiques. Les choix méthodologiques sont variés, tant quantitatifs que qualitatifs.

Activités

Les membres de l’axe « restructurations » participent régulièrement aux séances plénières du GREGOR et organisent par ailleurs une série de réunions spécialisées sur ce thème, soit dans le cadre de la réalisation de recherche collectives contractuelles, soit à l’occasion de l’invitation d’un chercheur étranger. Une journée d’études a été organisée à l’IAE en 2004, réunissant une dizaine de conférenciers académiques invités (et un public d’une soixantaine de personnes), suivie d’une table-ronde réunissant des spécialistes des restructurations issus du monde socio-économique (DRH, consultants, juristes, acteurs publics,…) et un public de plus de 200 personnes.

Les membres de l’équipe sont insérés aussi bien dans des réseaux académiques, nationaux et internationaux, que dans des réseaux professionnels. Deux d’entre eux (R. Beaujolin et G. Schmidt) coordonnent un groupe de recherche thématique au sein de l’AGRH qui regroupe des chercheurs de plusieurs équipes en France et à l’étranger. Elles animent également depuis 2007, avec Ola Bergström de l’Université de Göteborg, un symposium spécialisé au sein du colloque européen EURAM, ce qui permet chaque année de renforcer le réseau international. La participation au projet MIRE a largement contribué à ces réseaux académiques et professionnels. Le lancement d’une Chaire de recherche « Mutations – Anticipations – Innovations » en juillet 2008 constitue la concrétisation et l’institutionnalisation des relations étroites entre cet axe de recherche du GREGOR et ses partenaires scientifiques et industriels, en France et en Europe. Cette Chaire a pour initiateur et secrétaire général Jean-Pierre Aubert, ancien Délégué Interministériel aux Restructurations et PAST à l’IAE de Paris depuis 2004. La direction scientifique est assurée par J. Allouche et G. Schmidt.



 

rus escort tall escorts

rus escort tall escorts