epoksi zemin kaplama bariyer mantar bariyer istabul epoksi l koltuk takımı nice türkiye bft elektronik sigara pili evden eve nakliyat Kurumsal seo gebze evden eve nakliyat nice türkiye otomatik kepenk Dış cephe mantolama tuzla escort maltepe escort ateşehir escort kartal escort pendik escort kurtköy escort ankara escort ankara escort kocaeli escort La coéxistence des médias de communication dans le processus de conception. Un projet de recherche dans une entreprise inductrielle.
Photo Gregor
 
La coéxistence des médias de communication dans le processus de conception. Un projet de recherche dans une entreprise inductrielle. PRINT
Auteur(s) : C. GUTHRIE
Thése de l'université Paris I Panthéon Sorbonne : 09/12/2004 - Paris
Sous la direction de : PEAUCELLE Jean-Louis
Jury : Patrick GILBERT , Michel KALIKA , Christophe MIDLER , Thierry PARDESSUS, Jean Louis PEAUCELLEDirecteur :
Résumé / Abstract :

La conception est un processus intellectuel de création d’objets techniques. Mais c’est aussi un processus social entre concepteurs, processus observable dans les activités de communication qu’il génère. Certaines entreprises exploitent de nouvelles technologies de communication pour délocaliser des équipes de conception tandis que d’autres les co-localisent sur le même plateau de travail pour privilégier des contacts en face-à-face. Les activités qui nécessitent une co-localisation des équipes et celles qui sont possibles à distance restent mal identifiées. Cette thèse vise à comprendre les conditions de cohabitation des différents médias de communication dans le processus de conception. A partir d’une revue des travaux existants sont identifiées plusieurs dimensions des médias, dimensions nécessaires pour qu’ils soient le support de la communication entre les concepteurs. C’est un modèle rationnel de la coexistence des médias : une communication efficace nécessite la mise en adéquation des dimensions avec les besoins des activités de communication. Nous avons construit une recherche-action avec une entreprise industrielle française. Le projet A380 de l’entreprise Airbus a été observé pendant 24 mois. L’observation de l’utilisation réelle des médias et la mise en place de deux outils de téléconférence ont permis de confirmer empiriquement la pertinence d’une construction théorique de coexistence des médias. Le concepteur choisit un média selon une rationalité, celle d’assurer la communication induite par son travail en y consacrant le moins de temps possible.



Mots-clés / Keywords :  : The design process involves applying technical knowledge to the creation of new objects. Design is also a social activity that may be observed through the necessary communication it generates. Today some companies use communication technologies to operate geographically dispersed design teams. Alternatively, others locate the teams on the same site to facilitate face-to-face contact. The differentiation between those activities that require teams to be co-located and those that can be undertaken across distances is poorly understood. This thesis attempts to understand the co-existence of communication media in the design process. A literature review was undertaken to identify the different media attributes that are necessary to support communication activities in the design process A rational model of media co-existence was developed. Effective communication requires a fit between media dimensions and the needs of the communication activity. The researcher undertook an action-research project in a large French industrial company. The design of the Airbus A380 aircraft was observed over a two-year period. The theoretical propositions for media co-existence were confirmed through observation of actual media use and the deployment of two teleconferencing technologies. The study found that designers are rational in their choice of media; they choose media that permits them to attain their work objectives with the least effort.

Citer cette référence :
C. GUTHRIE (2004), "La coéxistence des médias de communication dans le processus de conception. Un projet de recherche dans une entreprise inductrielle.", Thèse de doctorat de l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, France