Photo Gregor
 
L'adoption d'une innovation radicale : Une anlyse du processus de légitimation dans un champs émergent PRINT
Auteur(s) : H. DELACOUR
Thése de l'université Paris I Panthéon Sorbonne : 05/11/2005 - Paris
Sous la direction de : SCHMIDT Géraldine
Jury : José ALLOUCHE , Alain DESREUMAUX , Bertrand QUELIN , Robert PATUREL , Géraldine SCHMIDT
Résumé / Abstract :

L’objectif de cette recherche est de comprendre comment une innovation radicale est acceptée. Au lieu de se focaliser sur son aspect technique, à l’instar de la littérature sur l’innovation, cette recherche adopte un point de vue différent en prenant en compte son aspect social à travers la théorie néo-institutionnelle. Les concepts développés par cette théorie nous permettent de définir notre niveau d’étude, le champ émergent, ainsi que notre objet d’étude, le processus de légitimation. En effet, nous mettons en évidence comment la légitimité peut être considérée comme un déterminant de l’adoption d’une innovation radicale, les organisations comme le nouveau champ souffrant d’un déficit en termes de légitimité. Un dispositif méthodologique est mis en œuvre pour tester les quatre propositions formulées. Il consiste en une étude de cas longitudinale du champ émergent des tableaux interactifs en France et comporte deux collectes de données (entretiens semi-directifs et données secondaires) afin d’étudier l’évolution du processus de légitimation dans le temps. Il ressort de cette recherche le rôle prépondérant des entrepreneurs institutionnels dans la construction de la légitimité. Ces entrepreneurs, de types différents dans le champ étudié, mettent en place des stratégies de légitimation qui leur sont propres et influencent le comportement des autres constructeurs de tableaux interactifs. Parallèlement, nous observons l’importance de l’aspect social d’une innovation pour expliquer son adoption.



Mots-clés / Keywords :  The aim of this dissertation is to understand how a radical innovation becomes accepted. Instead of focusing on its technical aspect, like the literature on innovation, this research adopts a different point of view by taking into account its social aspect through the neo-institutional theory. Concepts developed by this theory enable us to define our level of study, the emergent field, and our object of study, the legitimation process. Indeed, we highlight how legitimacy can be considered as a determinant of the adoption of a radical innovation, the organizations like the new organizational field suffering of a lack of legitimacy. We construct a methodological design to test the four formulated proposals. It consists on a longitudinal case study of the emergent field of interactive whiteboards in France with two collections of data (semi-structured interviews and secondary data) in order to study the evolution of legitimation process. One result of this research is the dominating role of institutional entrepreneurs in the construction of legitimacy. These entrepreneurs, who are different in this field, use specific strategies of legitimation and influence behaviors of other interactive whiteboards’ manufacturers. In parallel, we observe how the social aspect of an innovation is an important determinant to explain its adoption.

Citer cette référence :
H. DELACOUR (2005), "L'adoption d'une innovation radicale : Une anlyse du processus de légitimation dans un champs émergent", Thèse de doctorat de l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, France