ataköy escort,kurtköy escort,ankara escort,ümraniye escort,etiler escort,ankara escort,beylikdüzü escort,beylikdüzü escort,şirinevler escort,şişli escort,pendik escort,ankara escort,pendik escort,kartal escort,istanbul travesti,
epoksi zemin kaplama,bariyer,mantar bariyer istabul,epoksi,l koltuk takımı,nice türkiye,bft ,elektronik sigara pili,evden eve nakliyat,Kurumsal seo,gebze evden eve nakliyat,nice türkiye,otomatik kepenk,Dış cephe mantolama,otomasyon sistemleri,
Séminaires thématiques
Photo Gregor
 
Séminaires thématiques
ACTUALITÉS -
# Titre de l'article

15 JANV 2013

JANV 13 - Les Petits déjeuner de la Chaire Mutations- Anticipations- Innovations

Date : 15 JANV 2013

Lieu : IAE de Paris, de 8h30 à 10h - Salle du Conseil

 Les départs volontaires dans les Plans de Sauvegarde de l’Emploi : un nouveau compromis social ?

Le recours aux départs volontaires comme modalité de mise en œuvre des plans de sauvegarde de l’emploi est en net développement et semble susciter une forte adhésion de la part des salariés. Il n’est d’ailleurs pas rare que le nombre de salariés candidats au départ soit supérieur au nombre de postes supprimés. Le traitement médiatique laisse par ailleurs à penser que le libre choix des salariés tend à s’imposer comme nouveau critère de légitimité des restructurations en substitution de la nature du projet économique ou de la réparation indemnitaire. Cet engouement rencontre toutefois un certain nombre de doutes et de questionnements qui appellent à mettre en discussion les pratiques. Le salarié volontaire est-il aussi libre qu’on le laisse entendre ? Est-il éclairé au sens où il aurait pleine connaissance des conséquences de sa décision ? Une seconde vague de questionnements porte ensuite sur la compatibilité des logiques individuelles avec les préoccupations plus collectives que sont la préservation des compétences de l’entreprise ou encore la protection contre le risque chômage. Ces questions, qui interpellent autant les DRH que les partenaires sociaux, se font de plus en plus pressantes avec la généralisation des départs volontaires.

Intervenants :
Rémi Bourguignon et Pierre Garaudel, Maitres de Conférences à l'IAE de Paris, membres de la Chaire M-A-I

Discutant :
Franck Pramotton,  Délégué Syndical CFDT, Oracle

Le nombre de places étant limité inscription impérative auprès de :
Paula Berdugo,  berdugo.iae@univ-paris1.fr

La Chaire Mutations- Anticipations- Innovations 

 

11 DEC 2012

DEC 12 - Ateliers Marques & Valeurs

Date : 11 DEC 2012

Lieu : IAE de paris de 12h à 14h salle A313

 
Nous aurons le plaisir d'échanger autour de trois présentations:

La naissance des défenseurs de marque: Décryptage d'un phénomène: Qui? Quand ? Comment? Pourquoi?
Rania Khitri

Grands-parents, petits enfants et pratiques alimentaires : de la formation du capital transgénérationnel à la communication publicitaire des marques,
Margaret Josion-Portail

La perception du risque nutritionnel par le consommateur: La responsabilité des marques, Marie-Eve Laporte

La Chaire Marques & Valeurs

5 DEC 2012

DEC 12 - Seminaire Chaire EPPP

Date : 5 DEC 2012

Lieu:  IAE Paris, de 10h30 à 12h00 Salle A 313
          

Ricard Gil, Johns Hopkins Carey Business School

Does Vertical Integration Decrease Prices? Evidence from the Paramount Antitrust Case of 1948

Abstract:I empirically examine the impact of the 1948 Paramount antitrust case on ticket prices using aunique data set collected from Variety magazine issues between 1945 and 1955. With weekly movie theater information on prices, revenues and theater ownership for an unbalanced panel of 393 theaters located in 26 different metropolitan areas, I find evidence that vertically integrated theaters charged lower prices and sold more admission tickets than non-vertically integrated theaters. I also find that the rate at which prices increased in theaters were slower before vertical separation than it was after separation. These findings together with institutional and antitrust case aftermath detail are consistent with the prediction that vertical integration lowers prices through the elimination of double-marginalization. A back of the envelope calculation suggests that losses in consumer surplus due to the Supreme Court resolution suggesting theater vertical separation from major studios were sizable.

 

La chaire Partenariats Public Privé (PPP)

18 OCT 2012

OCT 12 - Les petits déjeuners de la Chaire Economie des Partenariats Public Privé

Date : 18 OCT 2012

Lieu : IAE  de Paris, de 8h30 à 10h - salle du conseil

Public-Private Partnerships in Rail Transport: Where Do We Stand?

A l’image d’autres industries de réseau, le secteur du transport ferroviaire de passagers et de marchandises fait l’objet de réformes organisationnelles et institutionnelles majeures sous l’impulsion des instances de l’Union européenne. Parmi les évolutions qui accompagnent l’ouverture progressive du secteur à la concurrence, il est régulièrement fait mention du développement des PPP (entendus au sens large), qu’il s’agisse de l’exploitation du service de transport ou de la gestion de l’infrastructure. Dans un contexte où la contrainte financière des États membres se resserre fortement et, compte tenu des récents débats sur la performance des contrats de PPP dans d’autres secteurs, il semble aujourd’hui opportun de dresser un premier état des lieux des contrats de PPP mis en œuvre pour la gestion de l’infrastructure et l’exploitation des services de transport ferroviaire. L’objectif de ce petit-déjeuner, au travers de la rencontre des praticiens et des académiques, est de donner lieu à un échange fructueux sur les conséquences qu’il convient de tirer de ce premier retour expérience dans le cas du transport ferroviaire.

Le petit déjeuner sera intégralement en anglais.

Les Intervenants

Julien Dehornoy est directeur de cabinet de Guillaume Pepy, Président de la SNCF. Il est, en particulier, l’auteur du rapport IGF-CGPC sur la tarification du réseau ferré (2007) qui a servi de fondement à la refonte de la tarification de l’accès à l’infrastructure ferroviaire française intervenue en 2010.

Alain Quinet est directeur général délégué de Réseau Ferré de France.

Andrew Smith est enseignant-chercheur à l’université de Leeds en Angleterre. Il est l’auteur de nombreuses publications en économie industurielle appliquée au transport ferroviaire. Ses travaux d’analyse d’efficience technique ont été le principal support de la mise au point du price cap (2003) par le régulateur britannique du transport ferroviaire (l’Office of Rail Regulation).

Les petits déjeuners de la Chaire EPPP sont ouverts à tous
La seule condition étant de s'inscrire auprès de Paula Berdugo (berdugo.iae@univ-paris1.fr),

La chaire Partenariats Public Privé (PPP)


 

9 OCT 2012

OCT 12 - Atelier Marques & Valeurs

Date : 9 OCT 2012

Lieu : IAE de paris, de 12h à 14h, salle B217

Nous aurons le plaisir d'échanger autour de deux présentations:

La conversation de marque » de quoi parle-t-on ? Conditions d’émergence et conséquences sur le bouche à oreille ? Andria Andriuzzi
Convivial Commercial Place, what is it ? How to measure it ? What are its influence on the consumer behavior?
 Géraldine Michel

des nouveautés sur le site internet, plein de nouveaux contenus notamment les vidéos du séminaire de recherche du 15 mai dernier, de nouveaux dossiers d'expert, etc. (http://chaire.marquesetvaleurs.org)

 

3 JUIL 12

JUIL 12 - Conférence de la Chaire Mutations- Anticipations- Innovations

Date : 3 JUIL 12

Lieu : IAE de Paris à 18h - Amphithéâtre

"Scène et coulisses de la négociation d’un plan de suppression d’emplois"

La négociation des plans de suppression d’emplois peut se jouer en partie dans l’ombre,
lors de rencontres officieuses réunissant les représentants des salariés et ceux de la direction :

-  Quelle logique sous-tend l’existence de telles rencontres officieuses ?

-  Quelle en est la fonction ?

-  Comment réunions officielles et rencontres officieuses s'articulent-elles ?

-  Quels éléments de contexte favorisent l’ouverture d’espaces d’échange officieux ? Pour quelle efficacité et avec quels résultats ?

Marie-France KHALIDI, Docteur en Sciences de Gestion de l’IAE de Paris,
apportera un éclairage à ces questions à partir d’une étude de terrain approfondie,
réalisée dans le cadre de sa thèse et menée sur plusieurs cas
de restructurations organisationnelles accompagnées de suppression d’emplois.

Jean-Pierre AUBERT, ancien secrétaire national de la Fédération de la chimie (CFDT) et
ancien Délégué Interministériel aux Restructurations,
est aujourd’hui Délégué à l’évolution des métiers et de l’emploi à la SNCF,
interagira avec cette présentation en faisant part de ses propres réflexions et expériences.

Le nombre de places étant limité inscription impérative auprès de :
Paula Berdugo,  berdugo.iae@univ-paris1.fr

La Chaire Mutations- Anticipations- Innovations 

 

 

3 JUIL 2012

JUIL 12 - Ateliers Marques et Valeurs

Date : 3 JUIL 2012

 Lieu : IAE de Paris, de 12h30 à 14h30, salle A310

A cette occasion la Chaire Marques & Valeurs vous accueillera autour d'un buffet tout en discutant autour des 2 présentations:

- Demarketer  le paquet de cigarettes: effet combiné des avertissements sanitaires et des paquets neutres,
Sophie Rieunier (recherche en relecture dans un revue académique)

- Les employés qui prennent ladéfense de leur entreprise: Qui? Pourquoi? Quand? Comment ?
Bastien Gave (recherche doctoral en cours)

La Chaire Marques & Valeurs

22 JUIN 2012

JUIN 12 - Seminaire Chaire EPPP

Date : 22 JUIN 2012

Lieu : IAE de Paris, de 10h à 11h30, salle B217

John M. de Figueiredo, Duke University

The Effect of Markets for Technology and Vertical Integration on Exit, Entry, and Price: An Empirical Analysis of the Laser Printer Industry

Abstract :

A key question in strategy research on exit relates to the competitive effects of vertical integration. Foreclosure and efficiency theory both predict that vertical integration by one firm can increase the exit rate of non-integrated rivals, but offer competing predictions for the cause of this increase. A related question relates to the effect of upstream markets for technology on downstream firm exit rates – i.e., to what extent does a thick upstream market for key technological inputs reduce foreclosure and reduce efficiency benefits of integration? This paper contributes to the literatures associated with these questions.
After developing a series of predictions for the effect of vertical integration patterns and upstream markets for technology on downstream exit rates, we test these predictions empirically with unusually detailed data on the U.S. laser printer and laser engine industries between 1984 and 1996. Of all the components within a laser printer, the laser engine is both the most expensive and subject to the most variation in governance. Roughly 25% of laser printer firms make at least some of their engines in-house, and roughly 70% of laser engine producers sell at least some of their engines to other firms. We exploit the variation in governance of engine procurement among printer firms to explore the effects of vertical integration on entry, exit, and pricing dynamics. We explore the effect of vertical integration and prevalence of laser engine suppliers on laser printer firm entry into industry segments (and the industry overall), exit from industry segments (and the industry overall), and pricing dynamics within each segment. We find evidence that increases in the engine supplier base is associated with reduced exit rates of printer firms, that increases in the number of vertically integrated rival printer firms is associated with increased exit rates, and that vertically integrated printer firms appear to drive down prices within their segment. These results are more consistent with efficiency than with foreclosure. We also find suggestive evidence that vertically integrated firms undertake systemic innovation more rapidly than their non-integrated rivals.

 

12 juin 2012

JUIN 12 - Ateliers Marques et Valeurs

Date : 12 juin 2012

Lieu : IAE de paris, de 12h à 14h, salle du conseil

Échange autour de trois présentations:

La différenciation des marques: apport d'outils de communication singuliers et du concept d'incongruence, Nathalie Fleck, Université de Cergy-Pontoise (synthèse de ses travaux HDR)

Stratégie d'ambassadeurs dans le secteur du luxe: typologie des perceptions des consommateurs, Nathalie Veg-Sala, Université du Mans (papier en cours de rédaction)

Dimensionality and consequences of store equity, Maria-Eugenia Ruiz-Molina, University of Valencia

La Chaire Marques & Valeurs 

11 JUIN 2012

JUIN 12 - Seminaire Chaire EPPP

Date : 11 JUIN 2012

Lieu : IAE de Paris, de 10h à 11h30, salle B123

Decio Coviello , HEC Montréal

"The Inefficiency of Worker Time Use", Decio Coviello (HEC Montréal), Andrea Ichino (Bologna University) and Nicola Persico (NYU)

Abstract: Much work is carried out in short, interrupted segments.This phenomenon, whichwe label task juggling, has been overlooked by economists. We study the work schedules of some judges in Italy documenting that they do juggle tasks and that juggling causallylowers their productivity substantially.To measure the size of this inefficiency, we show that although all these judges receive the same workload, those who are induced exogenously to juggle more trials at once instead of working sequentially on few of the mat the same time, take longer to complete their portfolios of cases. Task juggling seems instead to have no adverse effect on the quality of the judges’ decisions, as measuredby the percent of decisions appealed.To identify these causal effects we exploit thelottery assigning cases to judges and the procedural prescription requiring the first hearing to be held within 60 days from filing. We view these findings as intriguing because task juggling implies that workers operate below their productivity frontier, at least as conventionally defined. We conclude discussing reasons why some judges are more inefficient than others.

 

 

24 AVR 2012

AVRIL 12 - Les Petits déjeuner de la Chaire Mutations- Anticipations- Innovations

Date : 24 AVR 2012

Lieu : IAE de Paris, de 8h30 à 10h - Salle du Conseil

"L'employabilité : des discours aux pratiques"

La notion d'employabilité, largement mobilisée dans les discours et les pratiques aujourd'hui, peut paraître difficile à appréhender tant ses contours sont variés :

·  quelles conceptions différentes peut-on identifier ?

·  quelles évolutions la notion d'employabilité a-t-elle suivi au cours des dernières décennies ?

·  comment les organisations la mettent-elles en musique ?

·  quels en sont les principaux enjeux et limites ?

·  quels grands types de résultats les recherches empiriques permettent-elles de dessiner ?

Géraldine Schmidt, directrice scientifique de la Chaire MAI (Mutations- Anticipations –Innovation) présentera une revue de la littérature sur le sujet et fera part d'une étude qualitative menée récemment par des chercheurs de l'équipe au sein d'une grande entreprise de services
Hervé Dufoix interagira avec cette présentation en faisant part de ses propres réflexions et expériences développées en tant que DRH de grandes entreprises.

Hervé Dufoix est Directeur de Ressources Humaines (DRH). Il a notamment été DRH du groupe DCNS de 2007 à 2011, et de la Division Terres et Interarmées de Thales de 2004 à 2007.

INVITATION

Le nombre de places étant limité inscription impérative auprès de :
Paula Berdugo,  berdugo.iae@univ-paris1.fr

La Chaire Mutations- Anticipations- Innovations 

 

27 MARS 2012

MAR 12 - Ateliers Marques et Valeurs

Date : 27 MARS 2012

Lieu : IAE de Paris, de 12h à 14h00, salle A313

Échanges autour deux présentations de papiers qui sont tous deux en cours d'évaluation dans des revues académiques
 

Les deux corps de la marque: construction et mise en scène d’un lignage, Delphine Dion  (avec  E. Boissieu)

Les stratégies d'enfermement des marques : objectifs, risques et recommandationsEric Julienne

La Chaire Marques & Valeurs

23 MARS 2012

MAR 12 - Seminaire Chaire EPPP

Date : 23 MARS 2012

LIEU : IAE Paris salle B116 de 14h à 15h30 

Faridah Djellal , Université Lille I

 "Les réseaux d’innovation public-privé dans les services (RIPPS) ne sont pas des réseaux d’innovation (RI) comme les autres : quels enseignements pour les politiques publiques ?" Faridah Djellal et Faïz Gallouj (Université Lille I)

The concept of innovation network (IN) is a well-established one that has been the object of an extensive theoretical and empirical literature. Our subject in this paper is a particular kind of innovation network, as yet relatively unknown but which is developing against the background of economies dominated by service industries; we term them public-private innovation networks in services (ServPPINs). Such networks involve collaborations between public and private service organisations in the field of innovation. They differ from traditional INs in several ways. Firstly, the relations between the public actors and the private actors lie at the heart of the analysis. Secondly, service providers are the main actors in them. Finally, non-technological innovation (service innovation), which is often overlooked in the literature, is taken into account. This paper has a twofold purpose, in that it seeks to be both theoretical and operational. Its first objective is to examine the way in which the characteristics of ServPPINs can help to modify and enhance the traditional concept of IN, its second to draw any possible lessons there might be for public policy. The paper is based on both a literature survey and analysis of a database of ServPPINs case studies compiled in the course of the ServPPIN (Public Private Innovation Networks in Services) European project.

9 MAR 2012

MAR 12 - Séminaire Chaire EPPP

Date : 9 MAR 2012

LIEU : IAE Paris  de 11h à 12h30 salle B223

Liam Wren-Lewis, ODI Fellow, Ministry of Finance and Development Planning, Malawi and ECARES

 "Do infrastructure reforms reduce the effect of corruption? Evidence from Latin America"

This paper investigates the interaction between corruption and infrastructure policy reforms. I construct a simple model to illustrate how both an increase in regulatory autonomy and privatization may influence the effect of corruption. This interaction is then analysed empirically using a panel of 153 electricity distribution firms across 18 countries in Latin America and the Caribbean between 1995 and 2007. I find evidence that greater corruption is associated with lower firm efficiency, but that this association is reduced when an independent regulatory agency is present. These results survive a range of robustness checks including instrumenting for regulatory governance and corruption. I also find slightly less robust evidence that private ownership further mitigates the association between corruption and efficiency.

10 FEV 2012

FEV 12 - Séminaire Chaire EPPP

Date : 10 FEV 2012

Lieu: IAE Paris  de 11h à 12h30 au 7ème étage

Martin Koning, Centre d'Economie de la Sorbonne (Université Paris I)
A new look at the valuation of subway crowding costs: evidences from the parisian case

Cet article a pour objectifs : 1) de valoriser le confort des déplacements dans le métro parisien à l’aide de la méthode d’évaluation contingente, le confort étant compris comme l’espace disponible dans les wagons, et 2) de proposer des relations entre le « coût généralisé » d’utilisation de ce mode et la densité de passagers dans les véhicules. Reconnaître l’existence d’une telle « préférence pour le confort des déplacements » permet d’étudier les effets de la congestion dans les transports publics sur le bien-être individuel et collectif (Prud’homme et al. 2012). Alors même qu’elle nécessiterait une réelle attention de la part des décideurs publics, cette externalité est bien souvent négligée des analyses académiques et des pratiques courantes. Les études existantes, produites par des cabinets de conseils anglais ou australiens, concluent pourtant que le confort peut substantiellement modifier la désutilité des voyageurs (Wardman et Whelan 2001, Li et Hensher 2011)...

3 fev 2012

FEV 12 - Les Petits déjeuner de la Chaire Mutations- Anticipations- Innovations

Date : 3 fev 2012

Lieu : IAE de Paris, de 8h30 à 10h - Salle du Conseil

« The effects of downsizing on R&D Creativity : A literature Review »
Les effets des restructurations sur la créativité de la R&D : revue de la littérature

Over the past couple of decades, employee downsizing has become an integral part of organizational life (Datta ,Guthrie, Basuil and Pandey 2010). However, most of the studies have focused on the organizational outcomes such as performance and/or productivity at the individual and organizational levels. Specially, very few empirical studies have directly explored the potential of the link between downsizing and slack reduction. Although interest in this area has recently intensified, management scholars have not reached a consensus on whether and how downsizing affects innovation and creativity. Moreover, an important limitation of existent research is the overreliance on static, cross-sectional design and a lack of differentiation among contexts.

Thus, little is known about the effects of downsizing in the creativity of teams over time, in the specific context of R&D. It is unclear how downsizing through slack reduction affects creativity, how R&D teams cope with a reduction in human, financial, space and process slack, how slack reduction interacts with internal and individual configurations to hinder or to allow creativity , how team’s cope with lost linkages, role and positional changes, and the need to form new linkages following downsizing events.

Using those premises as a starting-point and drawing on two cases studies of companies that have downsized R&D, this paper seeks to understand the longitudinal effects of downsizing, (conceptualized as an attempt to reduce slack) on R&D team’s creativity within the innovation processes over time.

Natalia Bobadilla, Doctorante (Gregor-IAE de Paris) Chercheur-intervenant au club d’experts de la R&D Entreprise et Personnel
Caris Kindler- Mathieu
,  Consultante RH- Expertise, DCNS

Le nombre de places étant limité inscription impérative auprès de :
Paula Berdugo,  berdugo.iae@univ-paris1.fr

La Chaire Mutations- Anticipations- Innovations 

01 FEV 2012

JAN 12 - Les petits déjeuners de la Chaire Economie des Partenariats Public Privé

Date : 01 FEV 2012

Lieu : IAE  de Paris, de 8h30 à 10h - salle du conseil

"Le partenariat public­‐privé dans le secteur de la défense : bilan et perspectives"
Avec François Cornut-­Gentille, Député ; Jean-­Louis Rotrubin, Président Directeur Général du groupe DCI et Matthieu de Varax, Avocat associé Mayer Brown

Le partenariat public-­privé, et plus généralement l'externalisation, prennent de multiples formes contractuelles ou organisationnelles au sein du ministère de la défense. Les projets d’externalisation sont menés à bien dans des domaines d’activité aussi variés que le transport, la formation, les infrastructures, la restauration, la maintenance ou la logistique et s’inscrivent dans un cadre législatif et réglementaire strictement défini. Démarche novatrice, l’association mesurée de partenaires privés à la réalisation de certaines missions de service public jusqu’alors maintenues en régie, doit permettre de dégager des marges de manœuvre budgétaires nouvelles pour le ministère de la défense.

Dans un contexte budgétaire plus contraint et à quelques mois de l'actualisation du Livre blanc, le Partenariat Public-­‐Privé est un enjeu. A l'heure où l'on discute déjà des orientations de la future Loi de Programmation Militaire, il semble opportun de réunir acteurs et praticiens du PPP afin, non seulement d’esquisser un premier bilan de l’outil PPP, mais surtout d’évoquer ses perspectives futures.

Les Intervenants

François Cornut-­Gentille
Député, membre de la Commission de la défense nationale et des forces armées, co-auteur d’un rapport d’information consacré à la mise en œuvre et le suivi de la réorganisation du ministère de la défense.

Jean-­Louis Rotrubin
Président Directeur Général du groupe DCI, attributaire du contrat Héli-­‐Dax, premier contrat de partenariat signé par le ministère de la défense.

Matthieu de Varax
Avocat associé au sein du cabinet Mayer Brown, rédacteur du contrat de partenariat Héli-­Dax.

Les petits déjeuners de la Chaire EPPP sont ouverts à tous
La seule condition étant de s'inscrire auprès de Paula Berdugo (berdugo.iae@univ-paris1.fr),
au secrétariat des Chaires avant le 30 janvier 2012.

La chaire Partenariats Public Privé (PPP)

 

31 JANV 2012

JAN 12 - Séminaire AXE Marque et Valeur

Date : 31 JANV 2012

Lieu : IAE de Paris de 12h à 14h

Michaela Merk "Strengthening brand equity and commitment by managing salesforce-brand relationships, Focus on retailer private label brands"

 L’objectif de la présentation est de discuter du modèle que Michaela propose dans sa thèse. La principale contribution du travail est de mesurer la « Sale-Force Brand Relationship » et de montrer son rôle médiateur entre les variables de management (classiquement étudiées) et le capital-marque et l’engagement des vendeurs dans l’entreprise.

Les prochains ateliers « Marques et Valeurs » :
Mardi 27 mars 20112, 12h-14h
Mardi 22 mai  2012, 12h-14h
Mardi 10 juillet 2012, 12h-14h

27 JAN 2012

JAN 12 - Séminaire CHAIRE EPPP

Date : 27 JAN 2012

Lieu: IAE Paris - Salle A313 de 13h30 à 14h00

Carlo Cambini (Politecnico di Torino) & Elena Fumagalli ( Politecnico di Milano)
"Output-based incentive regulation: benchmarking with quality of supply in electricity distribution"

Abstract: Incentive regulation is moving towards new schemes where standard efficiency mechanisms are combined with output-based incentives (related to quality of supply, sustainability and innovation). Assessing performance of distribution utilities requires models capable to account for these different (in part conflicting) regulatory objectives. Benchmarking analysis has been in use for a long time; however, whether these models should incorporate even quality as an additional output is still a matter of debate.
Using continuity of supply as an example, we study how benchmarking DEA models can be adjusted to correctly accommodate all regulated variables. To this end, we estimate different models to measure technical efficiency, using a comprehensive and balanced panel for 115 electricity distribution Zones, that belong to the largest Italian distribution utility. Together with other
structural variables, quality significantly contributes to explain differences in efficiency scores. We thus claim that benchmarking models should include (monetary) measures of regulated outputs.

 

20 janv 2012

JAN 12 - Séminaire CHAIRE EPPP

Date : 20 janv 2012

 Lieu: IAE Paris - Salle A519 de 11h à 12h30

Marian Moszoro, IESE Business School, Barcelona

"Third-Party Opportunism, Scrutiny, and the (In)Efficiency of Public Contracts"

Abstract :Public contracts feature higher specificity and rigidity than analogous pure private contracts. The lack of flexibility in ex ante design and ex post imple- mentation translates into contract inefficiencies and higher prices. However, specificity and rigidity are an efficient political risk adaptation by which public agents limit political hazards from third-party opportunism, externalizing the associated costs to the public at large. We present a comprehensible and testable theory of third-party opportunism and its effects on public contracts. We show that in the presence of opportunistic third parties there exists a Bayesian Nash equilibrium in which public contracts are more specific and rigid, and thus more expensive in their design, implementation, and control than the theoretical first- best in a non-opportunistic setup. We use case examples to extend the theory into practical settings and derive empirical implications. Finally, we extend the model to embrace governmental opportunism.

La chaire Partenariats Public Privé (PPP)